Manu Key est venu à la rencontre des jeunes écullois ce mercredi 10 février pour témoigner de son expérience – qu’il partage aujourd’hui à travers un livre intitulé « Les liens sacrés » –

Son enfance, dans la cité de Calmette à Orly, n’a pas été facile et c’est non sans efforts que son parcours le conduira à marquer  la scène du rap français, collaborant avec de nombreux artistes comme Kery James ou DJ Mehdi – tantôt compositeur, producteur, arrangeur ou grand frère – et participant à de nombreux collectifs de rap dont notamment la Mafia K’1 Fry dont il a été l’un des membres fondateurs. Manu Key est aujourd’hui coach de basket à Vanves, club qui évolue en National 1. Sa réussite, Manu Key la résume en ces quelques mots.

« Soyez certains qu’il n’y a pas d’autres méthodes que le travail. Faites ce qui vous passionne et prenez des risques. Les rêves sans objectif ne sont que des rêves. »

Le message est clair et a certainement fait écho à la trentaine de jeunes qui s’est réuni tout l’après-midi pour composer des textes et s’exprimer sur le monde qui l’entoure : « J’kiffe pas… mais ce serait cher bien si… ».

Derrière cette animation et ce témoignage proposés par le Centre Social, la volonté d’ouvrir un espace d’expression aux jeunes dans le cadre du renouvellement de son projet de territoire – et du diagnostic local actuellement conduit par l’association -. Qu’est ce qui touche et motive les jeunes ? Qu’est ce qui les fragilise ? Quels sont leurs coups de gueule ? Leurs coups de cœur ? Concernant la famille, la scolarité, l’accès à l’emploi, l’égalité, la justice, la solidarité, la dignité, l’environnement, etc… ? La volonté aussi de valoriser le parcours, l’engagement et la réussite de Manu Key et de permettre à chacun des participants de s’intéresser à la lecture en repartant avec un exemplaire dédicacé de son livre !

Le Centre Social vous donne rendez-vous fin mars (date à venir) pour découvrir le fruit de son travail de diagnostic de territoire et l’aider à définir les priorités qu’il mettra en œuvre ces prochaines années.
D’ici là, il vous reste encore quelques jours pour compléter le questionnaire que l’association adresse à tous les habitants :

Vous devriez aussi aimer

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.