Cette année, 4 jeunes ont participé avec le centre social d’Ecully au 10è « Réseau jeunes » organisé par la Fédération nationale des centres sociaux. Cette rencontre a eu lieu du 19 au 23 octobre dernier à Poitiers, dans la Vienne, et le thème choisi cette année par une partie des jeunes ayant participé à l’organisation était les religions : « 1000 croyances, 1 réseau : Oh my God ! ».
 

Le réseau jeunes, c’est un rassemblement qui a lieu chaque année rassemblant 130 jeunes âgé.es de 15 à 20 ans environ, venu.es de toute la France, et de multiples horizons culturels et géographiques.

« Pendant 5 jours, on apprend à se connaître, on s’enrichit culturellement, on partage nos opinions sans jugement, et on débat. On participe aussi à des actions de solidarité, à des soirées pour renforcer le lien entre nous, et on termine par une restitution avec des élus et la presse. Cette année, on a choisi le thème des religions et de la laïcité. On a choisi ce sujet il y a plusieurs mois, mais c’est d’actualité. En parler sans tabou, ça fait du bien, dans un cadre respectueux, qui permet de s’exprimer librement sans avoir peur d’être jugé« , ont rapporté certain.es jeunes pendant la conférence de presse donnée à la fin du séjour.

Les temps d’animation sur la thématique ont en effet donné lieu à des échanges riches, très intéressants et toujours respectueux, sur la manière dont ils et elles vivent leur religion ou leur non-croyance, dans leur vie personnelle et dans la société. Avec du théâtre, des réflexions et de l’expression en petits ou grands groupes, des votes, ces temps ont également permis de faire ressortir une parole et des propositions collectives sur ce thème.

Tout ça nous a permis de nous sentir à l’aise pour prendre la parole avec tout le monde, casser nos a priori et gagner en confiance. On a pu aussi partager des opinions divergentes, et évoluer en tant qu’individus.

Vous devriez aussi aimer

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.